Le recul boursier de Facebook n’effraie pas les investisseurs Binck

La presse a révélé le week-end dernier que les données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook avaient secrètement été transmises à une entreprise de données et qu’elles avaient été utilisées afin d’aider le président américain Donald Trump à gagner les élections. Dans la foulée, l’action Facebook a essuyé un sérieux revers boursier. Nous avons étudié nos propres données afin d’analyser l’impact que cette annonce avait eu sur le comportement des investisseurs Binck.

Mercredi 21 mars 2018 — Malgré le risque de potentielles amendes de la part des autorités chargées de la protection de la vie privée ou des consommateurs, ainsi que la crainte d’une baisse du nombre d’utilisateurs Facebook, les investisseurs Binck ne semblent guère se faire du souci. Ceux-ci considèrent même la baisse de l’action Facebook comme un moment d’achat idéal. Ce lundi, les échanges d’actions Facebook ont ainsi été 20 fois plus nombreux que la moyenne du mois dernier, avec 4 fois plus d’actions achetées que vendues.

Il semble donc que les investisseurs Binck s’attendent à ce que le recul de Facebook en bourse ne soit que temporaire et que la dépréciation se corrige bientôt d’elle-même. La tendance positive que l’on observe depuis début 2017 sur les positions Facebook auprès de nos clients se poursuit donc pour l’instant.