LES PRÉVISIONS CHOC DE SAXO BANK POUR 2020

La BCE relève ses taux et Trump perd les élections

Depuis quelques mois, BinckBank et Saxo Bank unissent leurs forces, et le premier résultat de ces efforts conjoints est une série de « prévisions choc ».

Ne vous inquiétez pas : il ne s’agit que de dix visions de l’avenir sensationnelles mais hautement improbables que la banque et son Chief Investment Officer, Steen Jakobsen, présentent en décembre de chaque année.

Au fil des ans, cette liste est devenue une tradition appréciée des marchés financiers et relayée abondamment par les médias. Car bien que ces prévisions semblent invraisemblables dans de nombreux cas, elles n’en restent pas moins plausibles sous certaines conditions. Et auraient des retombées considérables sur les marchés financiers et votre portefeuille si elles s’avéraient…

Lisez les ‘Saxo Bank 2020 Outrageous Predictions’ en annexe, et découvrez ces prévisions choc, qui ne constituent bien sûr pas les perspectives de marché officielles de Saxo Bank ou de BinckBank, mais font office d’avertissement. En tant qu’investisseur, vous savez mieux que quiconque que les plus violentes secousses des marchés surviennent précisément en réaction à des événements inattendus.

Voici les dix prévisions choc de 2020. À prendre avec des pincettes…

1. L’hiver s’abat sur le secteur techno

Mauvaise nouvelle pour les investisseurs positionnés dans l’industrie des semi-conducteurs : l’indice SOX des semi-conducteurs plongera de pas moins de 50% en 2020. Après ceux de 1960 et de 1980, un troisième hiver de l’intelligence artificielle s’annonce, qui mettra soudainement un terme à l’essor du secteur technologique. Seules les grandes enseignes telles que Facebook, Microsoft et Google garderont la tête hors de l’eau.

2. La stagflation affecte les États-Unis

L’économie américaine sera affectée par les taux faibles persistants, combinés aux mesures d’encouragement de plus en plus musclées censées la doper. L’économie tombera en récession et l’inflation augmentera, provoquant l’envol des salaires et des prix, du fait des milliards injectés dans l’économie. Le dollar perdra énormément de valeur.

3. La BCE augmente ses taux

Les banques se porteront à merveille en 2020, comme en témoignera la hausse de 30% de l’indice EuroStoxx. Cette évolution sera attribuable à la réorientation radicale de la BCE. La nouvelle présidente de la BCE, Christine Lagarde, craignant pour l’avenir du secteur, décidera en effet de prendre le taureau par les cornes en relevant les taux pour la première fois dès janvier. D’ici à la fin de l’année, les taux seront même revenus au-dessus du niveau zéro.

4. Le secteur pétrolier relève la voilure

Après la crise de 2009, le secteur pétrolier a traversé une période faste. Hélas, ces dernières années, il a perdu quelques plumes, conséquence non seulement de l’essor du gaz de schiste et du LNG, mais aussi des discussions de plus en plus agitées au sujet du climat. En 2020 cependant, la donne changera. Les limitations continues de la production par les pays de l’OPEP et la demande en rapide hausse en Asie soutiendront le secteur pétrolier.

5. De la lumière en Afrique du Sud

L’un des pays qui rencontrera le plus de difficultés en 2020 est l’Afrique du Sud. Le pays est confronté à une crise de l’énergie et croule sous des dettes de plus en plus lourdes, qui affectent notamment le cours du rand. D’autres marchés émergents en moins bonne forme seront emportés dans la tourmente de la deuxième économie africaine.

6. Trump lance l’impôt « America First »

Malgré une timide évolution dans le conflit commercial avec la Chine, les Etats-Unis sont toujours affligés par d’importants déficits commerciaux. Le président Trump, voyant ses chances de réélection s’amenuiser, décide d’introduire un impôt spécial « America First » avantageant les entreprises produisant sur le territoire américain. Ce qui provoquera l’ire des partenaires commerciaux des États-Unis.

7. La Suède en perte de vitesse

La Suède est victime de sa politique d’immigration ouverte et doit changer son fusil d’épaule pour pouvoir maintenir son économie sur les rails. La politique d’immigration doit être redéfinie et les provisions sociales à la dérive doivent être contenues, ce qui entraînera une hausse considérable des dépenses du pays, une couronne suédoise en forte augmentation et partant une récession.

8. Les Démocrates remportent les élections aux USA

Les Démocrates non seulement remportent les élections présidentielles américaines en 2020, mais prennent aussi le contrôle de la Chambre des Représentants et du Sénat. Trump perd les élections, les femmes et les millennials faisant pencher la balance. De nouvelles discussions sont entamées au sujet du système de soins de santé et des prix des médicaments, ce qui entraînera d’importants replis de cours dans le secteur pharmaceutique.

9. La Hongrie sort de l’Union européenne

La Hongrie et l’Union européenne s’éloignent de plus en plus en 2020, au point de prendre la décision, après quinze années, de se séparer. Le président Orban ne tolère plus les critiques de Bruxelles et se rapproche de la Turquie. Cet événement ne sert pas les intérêts de l’économie hongroise. Les capitaux fuient massivement et le forint s’effondre.

10. L’Asie crée sa propre monnaie de réserve

La rivalité commerciale de plus en plus grande entre les États-Unis et plusieurs pays asiatiques se traduit en 2020 par le lancement d’une nouvelle devise de réserve asiatique, l’Asian Drawing Right (ADR). La nouvelle monnaie doit affaiblir l’hégémonie du dollar, et la Russie, notamment, mord à l’hameçon. La devise américaine recule en conséquence de 20% par rapport à l’ADR, et de pas moins de 30% face à l’or.

À ne pas prendre au sérieux (ou bien si ?)

Vous souhaitez en savoir davantage sur ces prévisions particulières de Saxo Bank et les réflexions qui  ont donné lieu à ces perspectives farfelues ? Cliquez ici pour un commentaire plus détaillé sur le site Web de Saxo.

Ces prévisions extrêmes, essentiellement à caractère ludique, de Saxo Banque, ne reflètent évidemment pas la vision réelle de BinckBank des marchés financiers. Leur objectif est de provoquer le débat. Si vous souhaitez revoir votre stratégie d’investissement sur la base de l’une de ces « prévisions », soyez conscient de leur nature hautement improbable. Et en même temps… on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.

A propos de BinckBank

À propos de BinckBank N.V.

BinckBank est l'une des plus grandes banques en ligne pour les investisseurs de Belgique et l'un des principaux fournisseurs de solutions d'investissement en ligne. Au travers des services "Négocier" et "Gestion d'actifs", ses clients sont soutenus dans leurs investissements en Bourse et dans la prise des décisions les plus appropriées pour la réalisation de leurs ambitions financières. BinckBank est une filiale du groupe international d'origine danoise Saxo Bank, et a des antennes en Belgique, aux Pays-Bas, en France, en Italie et en Espagne. À la fin de l'année dernière, la banque comptait 639.000 titulaires de comptes.


 

 

Relations Médias BinckBank

Dieter Haerens

t    +32 476 412 599

Eddy Van Geyte

t     +32 473 679 760

 

 


 

         

 


BinckBank N.V.

Barbara Strozzilaan 310

1083 HN Amsterdam

www.binck.com

 

 


BinckBank
Italiëlei 124, bus 101
2000 Anvers